PERF
           

2014

.perf
- infiltrations

Samedi 1er novembre

Parcours de performances autour de Plainpalais
A l'occasion du Prix suisse de la Performance
Alicia Frankovich, JocJonJosch, San Keller,
Lou Masduraud et Antoine Bellini, Daphné Roulin, Rosalie Schweiker

Le programme suit un parcours
et démarre à Uni Mail, rendez-vous à l'entrée - Bd du Pont-d’Arve 40.
Il est précédé d’une performance sur rendez-vous.

Pour terminer les quelques épisodes d’« infiltrations » de cette année, .perf propose un prélude au Prix suisse de la Performance, accueilli cette année par la Ville de Genève. Six performances prennent place sur un parcours autour de Plainpalais, dans des espaces d’art ou des lieux de pas­sage, déposant une empreinte dans la circulation de l’espace public.
Des actions se créent par l’intervention simultanée de plusieurs individus et composent une image — parfois mentale — à l’échelle de l’urbain ; les notions de l’identité et du collectif apparaissent dans les intentions des performances. L’immersion dans un espace transformé en caisse de résonnance ou la propagation de slogans sont encore quelques pistes qui composent le cheminement d’une proposition à l’autre.

Madeleine Amsler et Marie-Eve Knoerle, curatrices

 

ligne

 

Flyer

Partenaires
Prix suisse de la Performance: 9.11.2014
Halle Nord
Zabriskie Point
Activités culturelles de l’UNIGE

En affinité avec le Théâtre de l’Usine et la performance de Gilles Furtwängler

Annonces dans le cadre du partenariat avec les Activités culturelles de l’UNIGE
Deux ateliers "performance"
1. Performances Fluxus, par Thibault Walter (3 séances)
Du 7 au 21 novembre. Renseignements et inscriptions sur http://a-c.ch/fluxus
2. La conférence artistique, par Marius Schaffter (4 séances)
Du 29 novembre au 15 décembre. Renseignements et inscriptions sur http://a-c.ch/conference

 

ligne

 

> Association What About Performance Art ? (WAOPA)

> dossier de presse sur demande
> press release on demand
> contact@waopa.ch

 




 

 

 

 

 

Programme

16h30 /
Salons de coiffure
MENTAL CUT
San Keller (CH)
S. Keller est connu depuis la fin des années 1990 pour ses actions souvent humoristiques voire ironiques, participatives, qui s’inscrivent directement dans une réalité — « son matériau est le dia­logue, son oeuvre un travail rela­tionnel et son médium l’humain » — pour souligner les mécanismes de l’art et de son marché. Il est avant tout un artiste de « presta­tions de service » ou un artiste qui « délègue ». Pour .perf, il propose à une partie du public un rendez-vous insolite. Il est question d’un moment quasi virtuel, d’une action identique en plusieurs endroits simultanément, de miroirs et de « coiffure mentale »…
Places limitées, inscriptions ici

17h /
Uni Mail — Hall central
DISSOLVE
Alicia Frankovich (NZ)
A partir d’un vocabulaire de gestes naturels, sortis de leur contexte, ou de gestes connotés, A. Fran­kovich compose une chorégraphie qui s’intègre à l’animation du lieu investi, avec un groupe de personnes reflétant une diversité physiologique ; l’artiste a choisi ses participants auprès de différentes « communautés ». Le mouvement de groupe, souvent travaillé dans la répétition, décontextualise certains comportements ; les corps mis en relation testent les conven­tions sociales par exemple ou des situations dans lesquelles des réflexes naturels sont contrecarrés et canalisés. L’artiste envisage la performance dans le sens où chacun est interprète de sa vie quotidienne.

17h45 /
Zabriskie Point
PHANTASMS OF THE LIVING
Daphné Roulin (CH)
La question de l’hallucination collective est au coeur de cette performance, dans un contexte d’ancien abribus, vitré, situé à un point de jonction entre circulation de trams et circulation piétonne. Dans l’ambiance d’un premier novembre, et avec des effets scéniques choisis, le public et les passants découvrent une sculpture vivante composée de plusieurs « visages » dont les expressions sont calquées sur les talismans ou les grigris agissant contre le mauvais oeil. Apparitions, illusions, la per­formance propose une expérience presque fantastique.

18h30 /
Halle Nord
UNTITLED PERFORMANCE
JocJonJosch (Joschi Herczeg, Joc Marchington, Jonathan Brantschen) (GB / CH)
Leurs actions reflètent la notion même d’un travail collectif, l’indi­vidu au sein d’un groupe ou d’une communauté, le succès et l’échec, l’efficacité et la perte de temps ; la collaboration tourne en rond parfois, les forces s’étirent dans plusieurs directions. L’image de la « boucle », du travail sisyphien, est souvent à l’oeuvre.
La question de l’identité est traitée dans Untitled Performance, où une masse humaine se meut en cercle, explorant l’espace Halle Nord et sa « perméabilité », son ouverture vers l’espace public. Le mouvement se crée selon un code généré par les comportements et interactions des participants ; l’individu se mêle à un groupe complexe et une sorte d’algorithme collectif se matérialise.
Pour participer à la performance : eugenie@jocjonjosch.com

19h15 /
Le Commun
SPACE THROUGH SPACE, WHAT YOU HEAR IS NOT A TEST
Lou Masduraud et Antoine Bellini (FR / CH)
Les deux artistes proposent une expérience d’écoute centrée sur la propagation du son et sa perma­nente formation et déformation. Un espace aux airs de coulisses de concert est construit dans une salle du Commun, pour opérer un renversement de l’espace de représentation, du lieu scénique, vers le hors champs de la scène. L’attention est ainsi déplacée sur la fabrication du son, une immersion dans les rouages d’un appareil et l’espace est transformé en gigan­tesque caisse de résonance.

Sur le parcours
STATEMENT PIECE
Rosalie Schweiker (D / GB)
R. Schweiker utilise les échanges sociaux tels que conversations, transactions économiques ou encore plaisanteries, pour chercher de nouvelles fonctions à l’art ; le terme humour caractérise la pratique de l’artiste, qui s’ancre dans le conceptuel pour mener à des actions engagées où elle manipule les situations et dévoile notamment quelques règles tacites qui régissent le système social. Pour .perf, elle glisse quelques interventions, slogans infiltrés par exemple, sur le parcours entre les lieux où se déroulent les performances.

Les performances sont toutes de nouvelles productions.

 

ligne

Soutiens: Ville de Genève, Loterie Romande, Fondation Ernst Göhner, Fonds cantonal d’art contemporain, SCC/DIP, Genève, Pro Helvetia — Fondation suisse pour la culture, Fondation Oertli